SpectaclesCréation le 20 octobre 2005Au Centre national des arts, Ottawa, Canada

Les reines

de Normand Chaurette

Londres, janvier 1483. Un climat d’épouvante règne sur le palais.

À Propos

Gloucester s’apprête à assassiner les enfants d’Élisabeth pendant que le roi Édouard agonise. Dans la Tour, les reines vont et viennent, guindées, revêches et blafardes. Leur intuition capte l’imminence de la mort avec une telle acuité que les raisons s’en trouvent ébranlées, les conflits personnels confondus avec les conflits royaux, universels, métaphysiques.

Diffusions

20 au 29 octobre 2005

Théâtre français du Centre national des arts, Ottawa (Canada)

1er au 26 novembre 2005

Théâtre d’Aujourd’hui, Montréal

8 au 18 décembre 2005

Théâtre du Nord, Lille (France)

1er au 26 novembre 2005

Théâtre d’Aujourd’hui, Montréal

Crédits

Texte : Normand Chaurette
Mise en scène : Denis Marleau
Avec : Louise Bombardier + Sophie Cattani + Louise Laprade + Ginette Morin + Christiane Pasquier + Béatrice Picard
Collaboratrice artistique et vidéo : Stéphanie Jasmin
Scénographie : Michel Goulet
Éclairages : Lucie Bazzo
Bande sonore : Denis Marleau
Design sonore : Nancy Tobin
Staging et régie vidéo : Pierre Laniel
Montage vidéo : Yves Labelle + Olivier Goulet
Costumes et accessoires : Daniel Fortin
Maquillages et coiffures : Angelo Barsetti

Producteurs
Une coproduction d'UBU + Théâtre français du Centre national des arts + Théâtre d’Aujourd’hui + Théâtre du Nord

Revue de presse

LES ÉCHOS

Gilles Costaz

Béatrice Picard, Christiane Pasquier, Sophie Cattani, Louise Bombardier, Ginette Morin et Louise Laprade savent être fausses en vrai, en représentation (comme sorties de toiles de musée) et dans le concret, des effigies d’hier et des femmes d’aujourd’hui. C’est un tour de force et un tour d’esprit qui procurent un peu banal plaisir de théâtre.

LA PRESSE

Ève Dumas

Les Reines (...) magistralement ressuscitées par Denis Marleau...

LE DEVOIR

Marie Labrecque

Une redécouverte magnifique. D’autant que le metteur en scène a mis en valeur la dimension ludique de cette œuvre pleine étrangeté et d’humour acéré.

JOURNAL DE MONTRÉAL

Dominique Lachance

Denis Marleau, qui a l’art de déposer les œuvres dans des environnements scéniques magnifiques, réussit encore une fois.

LE DROIT

Caroline Barrière

Si cette pièce de Normand Chaurette est d’inspiration shakespearienne (Richard III), Denis Marleau la fait résonner bien au-delà des ambitions politiques de cette meute. (...) Les Reines imaginées par Denis Marleau étonneront agréablement par l’imaginaire qu’elles déploient.

LA ROTONDE

François de Montigny

La splendeur du texte de Normand Chaurette est indéniable : les jeux de pouvoir, l’hypocrisie et la cruauté (...) nous apparaissent dans toute leur inhumaine magnificence.

THE OTTAWA CITIZEN

Natasha Gauthier

Les Reines se pavanent et se trémoussent brillamment sur la scène de CNA.

LA REVUE

Patrick Voyer

Un théâtre d’une grande richesse agrémenté d’un décor à l’image de la conscience des chacals qui le hantent. Festin de femmes à la brochette, ironie d’une ère importune, Les Reines gave l’estomac du plus taciturne.